Passer au contenu principal

Association pour le Développement Durable et Local

"Occupons nous de tout ce qui nous "regarde" et faisons le dans la joie et le bonheur." Claude Carpentier
Accueil  Lurio  Intercommunalité  Accueil Services  Evenements et Animations  Activités  Actualités  Environnement  Autour des Corbières  Mines en Corbières  Pays Corbières Minervois  Aude Tourisme   
Narbonne > Narbonne Antique > Ports Antiques Narbonne > Parc Narbonnaise > Gruissan > Salins > Réserve Africaine > Port la Nouvelle > Portel > Mailhac > Névian > Canal du Midi > Minervois > PN Corbières-Fenouillèdes > Autres Sites Remarquables >  
 
 
 

Narbonne: les brebis sont de retour dans la Clape

 

Des brebis dans la Clape, un juste retour des choses.(Photo par LEHUBY JEROME)

 Virginie Genêt et Corinne Pache du PNR ont rencontré sur place Christophe Bousquet et le berger Walter Lavolet.(Photo par LEHUBY JEROME)

Un troupeau est arrivé dans le massif fin décembre pour passer les 4 mois d’hiver. PNR et vignerons sont ravis.  

Elles sont arrivées sans tambour ni trompette, avec leurs simples sonnailles le 29 décembre. A leur tête, Walter Lavolet, berger de Saône-et-Loire, en quête d’un lieu de transhumance en garrigue pour passer l’hiver. Avec son troupeau constitué d’une centaine de brebis et de 4 béliers, il s’est établi dans la Clape entre les domaines de Pech Redon, l’Hospitalet et le Mas du Soleilla qui disposent d’assez de ressources pour nourrir son troupeau.

Vignes en herbe

Dans les vignes laissées en herbe de Pech Redon, la nourriture est abondante. Pour le vigneron, l’intérêt va bien au-delà du rôle de tondeuse naturelle très appréciable. « La présence d’un troupeau permet un bon entretien de l’enherbement naturel avec en prime de l’engrais laissé sur place », explique Christophe Bousquet ravi de ces nouveaux ambassadeurs pour la Clape. « Dès qu’on aperçoit le troupeau au détour d’une vigne ou d’un chemin, sa présence devient évidente. Il apporte la vie et le mouvement dans le paysage », reprend-il.

Pour le berger, c’est une année test où il expérimente deux sites en garrigue dans la Clape et dans les Corbières. L’hivernage en garrigue a pour but de mener à bien la reproduction. Les naissances sont prévues pour son retour en Saône-et-Loire. Ce projet, porté par le parc naturel régional de la Narbonnaise depuis 2012, est l’aboutissement d’un long travail de concertation. Corinne Pache, responsable du programme agroenvironnemental et de l’animation du site Natura 2000, a réalisé le document d’objectifs. « Le plan de gestion pastoral permet de préserver la biodiversité, de limiter le risque incendie, mais aussi d’entretenir et de conserver ces paysages où les troupeaux étaient nombreux », explique-t-elle. Un travail minutieux où il a fallu convaincre les propriétaires fonciers, mais aussi les chasseurs, pour éviter les conflits d’usage.

Le conseil général et l’Europe ont cofinancé le projet. Avec Flash, son chien de conduite, Walter mène son troupeau dans la Clape du lever au coucher du soleil. Si l’expérience est concluante et se poursuit l’année prochaine, il reviendra avec un troupeau plus conséquent de 400 bêtes et des chiens de protection, trois bergers d’Anatolie « qui restent tout le temps avec le troupeau pour assurer sa tranquillité », explique-t-il. La Clape est en effet très visitée. Randonneurs, vététistes, trailers, motards fréquentent avec assiduité ces chemins et pas seulement aux beaux jours. Une plaquette du PNR est d’ailleurs en cours de préparation pour attirer l’attention des promeneurs sur le respect de la propriété privée, de la propreté et de la biodiversité de cet espace naturel.

 

 

 
 
 
 
 
 

La prochaine émission du Parc dans "Le Mag de l’environnement* portera sur La charte paysagère du piémont des Corbières.  Invités : Fanchon Richart (chargée de mission du Parc) et Philippa Benson (élue, Vice Présidente de la commission du Parc "Paysage et Biodiversité")

 

Première diffusion sur l'antenne de RCF (98.2) : lundi 25 mars à 11h30. Rediffusion samedi suivant à 10h03. 

 

Vous pourrez également, à partir du lendemain et pendant une semaine, écouter l'émission en allant sur le site du Parc : http://www.parc-naturel-narbonnaise.fr/ et sur nos pages Twitter.